Nuff Said (Chapitre 3)

22h11.

Pas une sonnerie, pas une vibration, j’ai les yeux en feu et le cerveau qui crépite.
Comme tous les soirs depuis deux mois je m’éveille en mode insomniaque scrutant le cadran rétroéclairé de mon réveille-matin.
Je suis en Airbus-lag n’ayant pas la notoriété suffisante pour prendre un jet privé j’ai fait seize heures d’avion depuis Frisco.
Ah oui c’est le nom branché pour dire San Francisco.

En France on a notre Paname (Paris), notre ville Rose (Toulouse). Aux States ils ont Frisco et Big Apple (New York).
La ville est surtout connue pour son célèbre pont rouge symbole le Golden Gate et pour sa forte concentration d’homosexuels. Je soupçonne notre batteur d’être gay.

Attention je ne suis pas du genre à tomber dans le stéréotype et les préjugés intolérants.
Le fait qu’on ne le voie jamais avec une fille, qu’il porte plus de bijoux que mes copines, qu’il se maquille les yeux et passe des heures à s’inventer des coiffures originales ne prouve absolument rien….
N’empêche il est le seul de la bande à avoir adoré Frisco.

Peut-être que c’est simplement un fan attardé de Tokio Hotel qui s’est perdu dans la jungle de mon rock électronique par dépit. Ou peut-être que je n’ai pas seulement halluciné son roulage de pelle avec un des serveurs de l’Elbo Room.

Mauvaise idée de se torcher au whisky avant un concert.

Surtout s’il est américain. Ces gens-là vous feraient regretter le Clan Campbell et le J.B.

Je croyais que c’étaient contre les anglais qu’ils avaient lutté pour leur indépendance. Apparemment ils ont une dent contre les écossais aussi sur Victoria Street.
Et pire que tout le Malibu chez eux n’a pas la saveur de chez nous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Articles

Back to top button
Close
Close